Poules, renards, vipères

Poules, renards, vipères, c’est un jeu collectif bien connu des enfants (et des candidats au concours de professeur des écoles), mais c’est aussi un roman pour les 8-12 ans, paru ce mois aux éditions Poulpe fictions.

Poules, renards, vipères 1.png

Ce roman décrit les aventures d’Albin, un petit poussin courageux, et de ses improbables amis. C’est donc une histoire d’aventure, mais surtout d’amitié, une histoire passionnante que je vous conseille vivement de lire à vos enfants, un roman à lire ou à offrir.

Pour un enfant, Poules, renards, vipères, c’est aussi un roman qui peut être LE premier roman qu’on dévore, celui dont on avale tous les chapitres, celui dont on a hâte de connaître la suite, celui qui nous réconcilie avec les romans, les livres « sans images » alors qu’on est accro aux bandes-dessinées.

C’est aussi le roman bien écrit, avec des mots « qu’on ne connait pas », des mots qui vont nous donner envie de consulter un dictionnaire pour les comprendre. Un livre qui nous fera accroître notre vocabulaire, qui nous donnera de bonnes habitudes !

Pour nous adultes, que l’on soit parent ou enseignant, c’est un livre qui saura intéresser nos enfants, un livre « déclencheur » et passionnant, un livre à partager, un livre pour discuter le soir ou en classe, discuter des enjeux de cette histoire, des comportements de certains protagonistes, etc.

D’ailleurs, si vous êtes enseignant, téléchargez ci-dessous une fiche d’accompagnement pédagogique pour exploiter Poules, renards, vipères avec vos élèves de cycle 3

<<< Fiche-pédagogique-PF-POULES-RENARDS-VIPERES_Albin>>>

La lecture pour les enfants et particulièrement à l’école élémentaire est importante, lire c’est surtout acquérir une maitrise de la langue, cette maitrise indispensable pour tous les autres enseignements à venir. La maitrise de la lecture est un facteur de réussite sachez-le. Toute la difficulté est de donner envie aux enfants de lire, de leur montrer que c’est amusant, intéressant. Même si la bande-dessinée peut avoir un intérêt, elle a ses limites, et le roman doit nécessairement faire partie des lectures des enfants. Ne serait-ce que pour l’acquisition d’un vocabulaire plus élaboré, plus précis. Et bien sûr, il y a beaucoup d’autre avantages.

Poules, renards, vipères 2.png

Bref, vous l’aurez compris, j’ai eu un coup de cœur pour ce livre et vivement janvier 2018 pour le tome 2, pour connaître la suite des aventures d’Albin le poussin, Zora la renarde et Célis la vipère.

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s