10 mn de lecture chaque jour pour aider votre enfant

Dans mon précédent article sur les troubles de la fluence, j’expliquais le comportement que vous parents pouvez adopter pour aider votre enfant. J’avais aussi dit que je vous donnerai quelques pistes pour aider votre enfant… Je prends enfin le temps de rédiger cet article !

La lecture quotidienne (et j’insiste sur le « quotidienne » !!) d’une petite histoire à nos enfants est vraiment un trésor que nous avons tendance à sous-estimer. Alors oui, ce n’est pas forcément facile de trouver le temps de le faire avec nos diverses responsabilités. Parfois on n’a pas le temps, parfois on a juste pas envie de le faire. Mais cette petite histoire quotidienne apporte beaucoup à vos enfants : c’est du temps que vous lui accordez, ce sont de bonnes habitudes culturelles, c’est du vocabulaire, de la syntaxe et finalement l’acquisition d’un langage construit et riche. Tout ceci est valable pour TOUS les enfants, maintenant parlons plus particulièrement de ceux qui ont quelques petits bégaiements.

Comment la lecture quotidienne corrigera les troubles de la fluence de votre enfant ?

Eh bien, la façon dont vous allez mener l’exercice l’aidera petit à petit à avoir un débit plus « fluide » si je puis dire ! Les mécanismes qui vont se mettre en place, son cerveau qui va enregistrer que la parole fluide est une belle parole, l’habitude d’entendre un discours lent et fluide, tout cela participera à corriger les troubles de la fluence.

Tout d’abord, il faut que vous soyez disponible pour votre enfant, personne ne devra vous déranger pendant la lecture. C’est un moment apaisé et sans stress, il sera donc préférable de ne faire la lecture qu’à lui seul. Ca ne doit pas nécessairement durer 30 mn, 10 mn chaque jour suffisent, les enfants ont de toute façon un temps de concentration limité lol

  1. Choisissez un livre avec une histoire à raconter, et non un imagier où il devra nommer ce qu’il voit.
  2. L’histoire doit être courte et facilement compréhensible.
  3. Vous commencerez par présenter succinctement le livre à partir de sa couverture, puis vous débuterez l’histoire.
  4. Vous poserez des questions fermées : Quel temps fait-il ? Que vois-tu là (en montrant un objet ou un animal qu’il connait) ? Le garçon est debout ou assis ?
  5. Lorsque l’enfant parle de façon fluide on le complimente par un mot (belle parole, très bien), lorsqu’il bute on ne relève pas et on continue l’histoire.
  6. Lorsqu’il veut parler et commence à bégayer sans « réussir à sortir les mots », on l’aide en posant une question fermée.
  7. Ses phrases ne doivent pas nécessairement être longues, au contraire. Des phrases courtes mais prononcées de façon fluide suffiront.

Le but de cette activité est d’améliorer la fluence sur une courte durée, tous les jours, le temps de cette lecture. Et le reste du temps, continuez à adopter les conseils précédents.

Parallèlement, il y a d’autres petits jeux à mettre en place, que je vous présenterai dans un prochain article.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s