Stop aux couches !

« L’apprentissage de la propreté » est l’expression consacrée pour désigner cette étape longuement attendue par les parents. Ce moment où on peut enfin dire au revoir aux couches et au budget « couches » et regarder émue son enfant ouvrir la porte des toilettes pour s’y installer en toute autonomie.

C’est un apprentissage pour l’enfant mais également pour les parents, surtout quand c’est le premier et qu’on a absolument aucune idée de comment bien s’y prendre pour que « ça marche » ! Tout le monde y va de son petit commentaire : « C’est trop tôt ! », « Tu t’y prends tard ! », « Laisse-le en culotte toute la journée », « Attends l’été, c’est plus facile en été », « Bon courage, c’est pas gagné » !

A vrai dire, on avait déjà tenté l’expérience l’été dernier, testé « la journée sans couche », avec juste une culotte. Ce fut un échec cuisant ! On a réessayé encore quelques mois plus tard en le mettant sur le pot, espérant que le déclic se fasse tout seul : toujours pas !

Je ne suis pas du genre à laisser mon enfant toute la journée sur le pot, je me disais que quand viendrait le bon moment, tout ira facilement. On a beau se dire ça, passé 2 ans et demi, on commence à en avoir assez de continuer à changer des couches, surtout quand il y a un autre bébé dans la maison !

Bref, on a tenté encore il y a quelques semaines, et ça a fonctionné. Étonnement  et heureusement. Je dirais que dans l’apprentissage de la propreté, nous avons rencontré 5 grandes étapes :

  • La découverte

Elle débute par la suppression de la couche en journée. Avant ce moment, l’enfant n’aura pas expérimenté le fait d’être mouillé. Sans cette étape, il ne peut pas saisir que non seulement son corps laisse s’échapper l’urine et les excréments mais qu’en plus il a la capacité de contrôler son corps pour décider d’attendre d’être sur le pot ou sur le réducteur.
Armez-vous d’une serpillière et d’un seau de javel et enlevez les tapis de la maison !

  • La compréhension

L’étape de la compréhension est essentielle et peut-être la plus longue. L’enfant doit à la fois comprendre son corps et accepter de le contrôler. C’est souvent à cette étape que les premières tentatives échoues, tout simplement car il n’est pas prêt [ça ne le dérange pas plus que ça de se retrouver mouiller, ou alors ça le dérange pas il n’a aucune envie d’aller sur le pot]. Il faut dialoguer avec l’enfant pour le rassurer et le faire accepter de faire ses besoins dans le pot ou les toilettes.
Vous pourrez user de tous les moyens nécessaires : le jeu, la récompense, à vous de trouver ce qui fonctionne avec votre enfant. Je lui donnais une gommette à coller sur le pot chaque fois qu’il allait aux toilettes, et ça a plutôt bien fonctionner.

  • L’expérience

Même si l’enfant a dépassé le refus du pot, et qu’il y va de bon gré, il peut y avoir encore plusieurs ratés dans les jours, semaines voire mois à venir. Le contrôle de son corps prend du temps, la synchronisation aussi. Il court pour aller aux toilettes mais juste devant : plouf ! Il faut le rassurer, l’encourager, l’accompagner et lui dire que la prochaine fois sera la bonne. Avec le temps, il gérera cela de mieux en mieux.

  • La patience

La patience des parents, surtout de la maman si elle s’occupe de lui en journée, sera éprouvée. Entre déceptions et joies, l’apprentissage de la propreté est une étape difficile à franchir. Au début, on attend ce moment où il voudra enfin accepter d’y aller, ensuite il y a ce moment où il y a des ratés, il faudra nettoyer, continuer de l’encourager. [Et je ne parle pas du petit frère à gérer en même temps, se retrouvant une serpillère dans une main, un bébé à l’autre bras !] Puis il y a les milles « Je veux aller au pot » alors que finalement.. non ! Une fausse alerte, pouvant se multiplier par 10 dans la journée. On en arriverait presque à regretter les couches dans ces moments !

  • L’hygiène

En même temps qu’on apprend la propreté à l’enfant, il faut l’habituer à tirer la chasse d’eau [en général ils aiment bien], se laver correctement après le passage aux toilettes, puis à bien se laver les mains.

Mes indispensables pour bien s’équiper pour cette nouvelle étape, c’est ici : Je m’équipe pour l’apprentissage de la propreté.

Et une fois la propreté acquise en journée, il faut ensuite travailler sur la propreté de nuit ! Nous n’en sommes pas encore là mais ça ne saurait tarder !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s